Mathématiques : fractions & prises de conscience – Bande annonce du séminaire de février 2019 !

Extraits de la formation “Mathématiques : une approche pédagogique inductive pour aborder et comprendre les fractions, les fractions décimales et les nombres décimaux” du samedi 16 au mardi 19 février 2019, 4 jours. Formateurs : Maurice Laurent, Cécile Ginhoux.

Description : Si l’on pense aux très nombreux apprentissages réussis par les petits enfants avant qu’ils ne soient accueillis à l’école, on doit leur reconnaître les facultés de tous ordres indispensables pour les réaliser.
Et si l’on réfléchit à la construction des savoirs, on a tôt fait de comprendre que les facultés nécessaires pour « faire des mathématiques » sont les mêmes que celles utilisées dans d’autres apprentissages.
Il faudra donc que les situations mathématiques proposées aux élèves les conduisent à les solliciter, afin qu’ils comprennent totalement ce qu’ils font, en éprouvent du plaisir, progressent et maîtrisent.
Durant cette session de quatre jours, de telles situations mathématiques seront présentées et explorées activement, servant de base à la réflexion et aux échanges.

Contenu :
Notions mathématiques abordées :
Les fractions ordinaires
Les fractions décimales, les nombres décimaux, les pourcentages
Les fractions et les quotients
La droite numérique
Les rapports et les mesures
La proportionnalité
Les « problèmes de fractions »

Objectifs :
Les questions de fond auxquelles nous réfléchirons seront :
– Quelles sont les facultés utilisées aussi bien pour apprendre à parler que pour « faire des mathématiques » ?
– Qu’est-ce que le processus de mathématisation ? Quelles en sont les étapes à respecter si l’on veut qu’elles conduisent à une solide construction des savoirs et savoir-faire ?
– Peut-on, pour chaque notion mathématique abordée, lister les prises de conscience essentielles et incontournables à faire pour qu’ait lieu une parfaite compréhension ?
– Comment spécialiser certaines structures mentales acquises, au cours de l’apprentissage du langage en particulier, afin qu’elles deviennent des structures mathématiques ?
– Et vice-versa, comment se servir des compréhensions mathématiques en train d’être acquises pour que chacun, apprenant à rendre compte de sa pensée, produise des énoncés mathématiques comparables à ceux que l’on trouve dans les manuels et dans les textes de problèmes ?
– Quels sont les critères auxquels doit répondre toute situation mathématique pour être pertinente ?

Articles liés

No results found

Menu